Les partis politiques sont d’accord: Il existe un problème dans la gérance des terres de la couronne. Qu’en fait-on?

Tous les partis politiques de la prochaine élection reconnaissent qu’il doit y avoir des changements dans le secteur forestier de la province.

Nous avons fait un sondage auprès des partis politiques relié à l’Acte des Terres de la Couronne et Forêts leur demandant quelle place occupent les propriétaires de lots boisés dans le secteur forestier de cette province ainsi que celle des offices de commercialisations.  Une transcription complète des questions et réponses est disponible ici, mais voici un aperçu pour ceux d’entre vous qui n’avez pas le temps de le lire au complet.

En ce qui concerne l’Acte, Le Parti Vert et NDP voudraient qu’elle soit totalement refaite.  Le Parti Liberal dit que leur priorité est sur l’échange et l’exclusion du Nouveau-Brunswick.  Ceci servira de guide pour prendre une décision. Le Parti Conservateur et People’s Alliance se joignent aux NDP et Parti Vert en promettant de travailler avec les propriétaires de lot boisés privés pour considérer tous changements.

POURQUOI DEMANDONS-NOUS CES QUESTIONS?

Avant que l’Acte des Terres de la Couronne et Forêts ne soit changée par les gouvernements libéraux et conservateurs, cette même acte précisait que la source de bois principale des moulins serait le bois des propriétaires de lots boisés privés et que le bois des terres de la couronne serait seulement en deuxième recours si les propriétaires de lot boisés privés ne pouvaient pas fournir la demande des moulins.  Alors les offices de commercialisation négocient les contrats avec les moulins en représentant les propriétaires.

Suivant une forte pression de l’industrie forestière, le gouvernement libéral de Frank McKenna change l’Acte afin que le bois privé ne soit plus la source principale des moulins et les compagnies forestières n’ont plus besoin de passer par les office de commercialisation, mais peuvent négocier directement avec les propriétaires de lot boisés privés.  Presqu’immédiatement, le prix du bois est réduit. En 2014, le gouvernement conservateur de David Alward donne un contrat de 25 ans à JDI leur donnant plus d’accès sur les terres de la couronne qu’avant.

Ces mesures combinées ont détruit la valeur de l’Acte des Terres de la Couronne et des Forêts et ont laissé les propriétaires de lot boisés privés dans une situation très désavantageuse.  Les compagnies possèdent tout le contrôle en ce qui a trait au volume et au prix de bois acheté des propriétaires de lots boisés privés.

En bref, le privé est en compétition avec les terres de la couronne qui sont disponibles aux compagnies forestières grâce au gouvernement, mais qui devraient bénéficier tous les néo-brunswickois. Comme mentionné déjà dans ce blog, nous, les contribuables, perdons beaucoup d’argent en raison de la mauvaise gérance des gouvernements.  Ce qui nous ramène au sondage.

EST-CE QUE NOTRE GOUVERNEMENT DEVRAIT COMPETITIONNER AVEC LES PROPRIETAIRES DE LOT BOISES PRIVES ?

Sur la question suivante :  Votre parti supporte-t-il les propriétaires de lots boisés privés étant la source principale de bois aux moulins ou une politique qui assure que ceux-ci ne soient pas désavantagés par d’autres sources de bois incluant celle des terres de la couronne?

Les libéraux disent qu’ils ne peuvent pas agir en raison du contrat de 25 ans signé par le gouvernement conservateur.  Les conservateurs disent qu’ils vont analyser ce contrat et détermineront « basé sur une analyse neutre pour assurer la justice pour les propriétaires privés ».  Le parti Vert annulerait le contrat et remettrait la source principale aux propriétaires privés. Le NDP est en accord qu’il ne devrait pas avoir de compétition entre les terres de la couronne et le privé.  Le volume de bois de la couronne devrait être réglementé. People’s Alliance dit que le privé devrait redevenir la source principale des moulins.

En conclusion, les politiciens sont au courant qu’il y existe un problème et certains ont plus de suggestions pour solutionner que d’autres.

D’après leurs réponses, même si elles sont vagues, on sait où ils en sont et c’est un début.

Lorsque vous serez approché par vos candidats, demandez-leur que feront ils pour encourager leur parti à voir le potentiel des terres de la couronne au lieu d’être seulement une source peu coûteuse pour les compagnies forestières. Insistez que vous voulez voir un vrai engagement dans leur campagne électorale.

PROCHAINES ETAPES AVEC L’APPUI DES NEO-BRUNSWICKOIS

La prochaine étape est de voir ce qui en sera dans la campagne électorale de chacun comme engagement spécifique.  Des mots tels « nous sommes d’accord pour regarder à ce dossier » ne nous donne pas trop confiance.

Par contre, ce qui nous donne confiance est le fait que plusieurs résidents reconnaissent la mauvaise gérance des terres de la couronne.  Ils voient aussi l’injustice envers les propriétaires de lots boisés privés, le montant d’argent atroce que perd la province, les immenses surface boisés coupées à blanc et aussi le potentiel qu’il pourrait y avoir.

Le potentiel est le point important.  Nos forêts devraient être la vision économique de tous incluant les candidats.  Nous savons tous que la dette économique est immense. Malheureusement, les terres de la couronne qui pourraient devenir une grande partie de la solution est, au lieu, une responsabilité économique.

Lorsque vous serez approché par vos candidats, demandez-leur que feront ils pour encourager leur parti à voir le potentiel des terres de la couronne au lieu d’être seulement une source peu coûteuse pour les compagnies forestières.  Insistez que vous voulez voir un vrai engagement dans leur campagne électorale.

En plus, si vous désirez voir la totalité du résultat du sondage, vous pouvez le trouver ici.

Merci de votre écoute.

Rick Doucett

Président, Fédération des Propriétaires des Lot Boisés Privés du Nouveau-Brunswick